Plusieurs sont les garanties proposées par l’assurance emprunteur. Ainsi, la garantie en cas décès ou Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA) rembourse le capital restant dû. Egalement, la garantie en cas d’arrêt de travail (ITT) est liée à une franchise de 90 jours. Quelques points sont à vérifier quant à la garantie arrêt de travail sur l’assurance emprunteur. Dans la pratique, la définition la plus sécurisante pour un emprunteur serait que l’arrêt de travail soit défini par le fait que l’assuré n’est plus à même d’exercer « sa » profession et non pas « toute » profession. Il y a aussi la garantie en cas de chômage, qui est optionnelle et peu demandée par les banques.

Les avantages proposés par l’assurance emprunteur

Le premier avantage d’une assurance de crédit est que son prix peut être négocié. A l’identique de la négociation du taux d’un crédit immobilier, il est également possible de négocier son assurance emprunteur, pour faire réduire le coût global du crédit. Et il est même envisageable d’économiser 50 % sur le montant de son assurance emprunteur. Ce montant n’est point négligeable quand ladite assurance emprunteur représente entre 5 et 30 % du coût global d’un crédit immobilier. En faisant appel à un courtier ou à un assureur, l’emprunteur n’est pas obligé de souscrire à un contrat d’assurance standardisé. Ces derniers sont à même de proposer une tarification sur-mesure, prenant en compte des critères comme l’âge, l’état de santé, la profession et autres caractéristiques du profil de l’emprunteur. Egalement, si le crédit immobilier devait être racheté par une autre banque, le fait d’avoir opté pour une assurance emprunteur individuelle rendra facile la réalisation d’une telle opération.
Est-ce qu’une assurance emprunteur est obligatoire ?
Au regard de la loi, l’assurance emprunteur n’est point obligatoire, comme une assurance automobile, par exemple. Cependant, selon le site www.emprunt.info , il relève de l’impossible de décrocher un crédit sans assurance, sauf si l’emprunteur met ses biens en garantie. Dans la pratique, si la banque fournit son accord de principe pour une demande de prêt, la signature effective et la mise à disposition des fonds n’ont lieu qu’après présentation de l’assurance emprunteur. Ainsi, le choix de l’assurance emprunteur doit être réalisé après obtention de l’accord de financement par la banque. Le mieux à faire serait d’effectuer ses recherches d’assurance en parallèle à celle d’un crédit. Cela donnera du temps de dénicher et de comparer plusieurs formules, pour faire le choix le plus pertinent.

Les conditions de souscription d’une assurance emprunteur

Les conditions de souscription ont pour objectif de permettre à l’assureur d’évaluer le plus précisément possible le risque que présente l’emprunteur à assurer. Aussi, la définition des garanties octroyées et du tarif s’effectue obligatoirement sur la base d’une déclaration de bonne santé ou d’un questionnaire médical. Aussi, il se peut même qu’une visite médicale peut être réclamée en complément, notamment si l’emprunteur assuré peut présenter un risque aggravé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Post Navigation