Démarche à suivre pour réussir un rachat de crédit

Il est tout d’abord important de rappeler que recourir à un courtier spécialiste du regroupement de prêts est indispensable pour réussir un rachat de crédit. La complexité ou la simplicité de la démarche pour aboutir à l’objectif recherché dépend en grande partie du choix de l’intermédiaire bancaire. Cette démarche se résume en trois étapes à savoir la simulation, la constitution du dossier et la finalisation de l’opération.

La simulation de rachat de crédit

Cette étape est indispensable. Comme son nom l’indique, elle consiste à simuler le rachat de crédit pour en connaître les différents montants mis en jeu. Pour connaître le coût de l’opération, il faut calculer la somme restante à rembourser au titre de chaque crédit à regrouper. Il faut aussi savoir que le remboursement anticipé des prêts en cours requiert le paiement d’indemnités. La simulation de rachat de crédit peut faire ressortir la valeur de ces indemnités ainsi que les frais de garantie et les éventuels besoins en trésorerie. Consulter le site Responis ou l’appeler par téléphone depuis un poste fixe permet de bénéficier des précieux conseils du courtier. À noter que l’utilisation de son simulateur est gratuite et non engageante.

La constitution du dossier de rachat de crédit

Les échanges et l’assistance du courtier dans la simulation doivent faire suite à la réception d’un document de bienvenue. Il s’agit d’un dossier comprenant un formulaire à compléter. Ce formulaire va renseigner sur l’état civil de l’emprunteur, sa situation familiale, ses crédits et revenus. La liste des éléments à fournir y est jointe. Il y a quelques différences dans les pièces justificatives selon que l’intéressé soit un salarié, un chef d’entreprise ou un retraité, mais dans tous les cas, la carte d’identité, le livret de famille et les pièces justifiant la situation financière du candidat sont indispensables.

  • Le candidat au regroupement de crédits est un salarié

S’il est locataire, une quittance de loyer est à fournir. S’il est propriétaire, il lui faudra fournir l’offre de crédit. Comme pièces justificatives de la situation financière, les trois derniers bulletins de paie et celui du dernier mois de l’année passée sont requis. S’ajoutent à ceux-là, les relevés bancaires des trois mois précédant la demande de rachat de crédit. L’avis d’imposition est aussi demandé, tout comme les justificatifs des crédits en cours.

  • Le candidat est un chef d’entreprise ou une personne exerçant une profession libérale

Outre les éléments mentionnés ci-dessus, les banques exigent les trois derniers avis d’imposition et les trois derniers bilans de l’entreprise.

  • Le candidat est un retraité

Il doit fournir les derniers bulletins de pension ainsi que le dernier relevé de paiement annuel des allocations. Les autres revenus comme la pension d’invalidité et les revenus fonciers sont aussi nécessaires pour appuyer la candidature au rachat de crédit.

La finalisation du rachat de crédit

Voici un des avantages de la collaboration avec un courtier qualifié : le dossier constitué fera tout d’abord l’objet d’une analyse de la part de cet intermédiaire bancaire avant de passer entre les mains de l’établissement prêteur qui est d’ailleurs un de ses partenaires. De cette manière, le dossier a de fortes chances d’être accepté. Un avis de faisabilité sera octroyé au demandeur de rachat de crédit. La décision finale appartient à l’établissement prêteur. Celui-ci communiquera une offre de prêt à l’intéressé qui observera un délai de rétractation de deux semaines après la signature de l’offre de prêt. Au bout de ces deux semaines, le candidat est engagé à bénéficier du rachat de crédit. Dès lors, le remboursement de tous les créanciers aura lieu, ainsi que l’instauration de la mensualité unique du regroupement de prêts.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Post Navigation