Réussir à créer sa propre entreprise est gratifiant. Pourtant, cela demande un effort gigantesque. La partie la plus dure consiste à trouver les ressources financières nécessaires pour effectuer des travaux ou acquérir des biens. Ci-dessous justement une mise au point sur les essentiels à savoir pour le financement d’un projet.

Focus sur les différents types d’emprunts

Le crédit affecté reste certainement le plus intéressant par la sécurité qu’il offre à l’emprunteur. Effectivement, il se dédie uniquement à payer une prestation ou un bien défini. Si la vente n’a pas eu lieu, le contrat de crédit sera annulé automatiquement. Cette annulation survient toujours même si l’établissement financier a donné son feu vert pour vous l’accorder.
Le prêt personnel se révèle également efficace pour financer un projet professionnel. Ce crédit ne requiert aucun justificatif d’utilisation. Par conséquent, l’emprunteur n’est pas tenu dans l’obligation d’informer l’organisme prêteur de l’utilisation du prêt. Ce crédit non affecté est plafonné à 75 000 euros et sa durée varie de 3 à 84 mois. En plus de son coût attractif, ce prêt présente l’avantage d’être assorti de taux d’intérêt moins importants.
Autre prêt non affecté, le crédit renouvelable pourra aussi être utilisé pour le financement d’un projet. Il est plafonné à 21 500 euros et ne nécessite aucun justificatif pour son utilisation. Ce prêt n’est pas débloqué dans son intégralité au moment où il sera accordé. C’est la raison pour laquelle il sera pratique pour un projet échelonné dans le temps.

La constitution du dossier de prêt

C’est une étape importante dans la mesure où un dossier bien préparé garantit l’obtention du prêt. Ici, l’entrepreneur doit faire preuve de perspicacité et d’adresse. Sa mission consiste à convaincre l’institution financière sur la pertinence de son projet. Il faut garder à l’esprit qu’un dossier bien monté reflétant un concept réalisable intéresse à coup sûr les banques.
Toujours dans la même ligne, il faut jouer la carte de la transparence. Rien ne sert de mentir en proposant des données intentionnellement faussées pour obtenir un prêt. Ceci parce que la banque va étudier de fond en comble n’importe quel dossier qui lui sera présenté. La découverte d’éventuelles incohérences dans votre dossier entraîne certainement le refus de crédit.
Enfin, le porteur de projet doit rester maître de son idée. Autrement dit, il doit connaître son projet dans les moindres détails. C’est comme cela qu’il peut défendre celui-ci pour obtenir le financement. Certes, la banque va essayer de le déstabiliser et d’évoquer certains points faibles du concept proposé. Cependant, un entrepreneur qui sait tourner ces détails en sa faveur saura convaincre l’organisme prêteur.
Bref, monter un dossier pour solliciter le financement d’un projet n’est pas de tout repos. Cette démarche nécessite une maîtrise totale du concept à présenter. Savoir soutenir le projet devant la banque reste aussi un défi de taille. Lors de cette phase, l’entrepreneur n’a pas le droit à l’erreur ni à l’hésitation. Voilà en gros les points à cerner pour financer un projet personnel. Se faire aider par un expert dans le courtage en financement serait alors utile pour déjouer les pièges. Ce professionnel sera aussi un allié de taille pour réussir la constitution d’un dossier solide

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Post Navigation